MENU

Tout ce qu’il faut savoir pour organiser son mariage

De la demande en mariage à la cérémonie civile à la mairie, en passant par les fiançailles et l’organisation du grand jour, voici tout ce qu’il faut savoir pour se marier.

Mariage civil à la mairie

Les conditions

Le mariage s’effectue dans la commune du lieu de résidence de l’un des deux époux. Il faut y résider depuis au moins un mois. Si le mariage est mixte, il peut être célébré à l’étranger et il sera retranscrit sur les registres de l’état civil français. Le mariage civil se célèbre en mairie, sauf quelques rares cas de personnes intransportables ou de mariage « in extremis ».

La présence de certaines personnes est obligatoire : les époux, les témoins et les parents si l’un des époux est mineur. Autrement dit, si un mariage a été contracté à l’étranger sans la présence de l’un des deux époux, le mariage sera considéré comme nul en France.

Si l’un des époux est diplomate ou militaire, une autorisation administrative est nécessaire.

Les formalités administratives

La première chose à faire est de se rendre à la mairie de la commune que vous avez choisie pour votre mariage et d’en faire la demande. Vous pourrez ainsi remplir un dossier et convenir d’une date.

Voici la liste des documents à fournir pour chacun des conjoints afin de valider le mariage :

 

  • une pièce d’identité
  • un justificatif de domicile
  • une copie intégrale récente de l’acte de naissance
  • une attestation sur l’honneur de célibat
  • un certificat du notaire en cas de contrat de mariage

La mairie doit également obtenir certaines informations concernant les témoins : leurs noms, prénoms, dates et lieux de naissance, professions et domiciles.

Une audition peut être demandée par l’officier d’état civil avec l’un des futurs époux ou bien les deux.

Les bans sont ensuite publiés dans les mairies des lieux de résidence des deux époux pendant dix jours. Un mariage ne peut donc être célébré avant une période de onze jours minimum.

La cérémonie du mariage civil

Un officier d’état civil (maire, adjoint ou agent municipal) célèbre la cérémonie à la mairie en présence des époux et des témoins. Chaque époux doit avoir un témoin minimum, deux maximum.

L’officier lit le code civil, qui expose les droits et les devoirs des futurs époux, et effectue un discours. Les époux échangent leurs consentements et leurs alliances s’ils le désirent. L’officier d’état civil prononce la phrase obligatoire : « au nom de la loi, je vous déclare unis par le mariage ». Pour finir, les époux et les témoins signent les registres.

Sachez que vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie pour décorer la salle où aura lieu votre mariage, prévoir de la musique ou préparer vous aussi un petit discours si vous le souhaitez.

Un livret de famille est délivré à la fin de la cérémonie, ainsi qu’une attestation de mariage.

Les implications du mariage civil

Aujourd’hui, chaque époux peut choisir de conserver son nom de famille, de porter le nom de son conjoint ou bien d’associer les deux noms. D’après le code civil, les époux se doivent réciproquement respect, fidélité, secours et assistance. Ils sont égaux en droit dans le cadre du mariage. Ils assurent ensemble la direction morale et matérielle de leur foyer et pourvoient à l’éducation des enfants. Chaque époux contribue au foyer à hauteur de ses capacités propres.Les époux sont libres de passer seuls des contrats pour l’éducation des enfants ou l’entretien du ménage. Ils peuvent également ouvrir seuls un compte de dépôt et tout compte de titres. Les époux se doivent une aide alimentaire. Ils sont soumis à l’obligation de communauté de vie, sauf pour des raisons professionnelles ou si l’un des conjoints rend cette situation intolérable à la vie de l’autre.Côté imposition, un couple marié est imposable de façon commune à partir de la date du mariage, sauf si un Pacs régissait déjà leur union.

Les enfants nés pendant le mariage ont forcément pour père, le mari de la mère. La filiation est automatique. En revanche, les parents peuvent choisir le nom de famille de leur enfant, soit le nom du père, soit le nom de la mère ou bien les deux accolés.

C’est le jour- J !

Votre mariage, ça fait un an et demi que vous l’organisez. Un an et demi, ça fait 78 semaines, et donc autant de weekends que vous avez passé à visiter des lieux de réception, à tester des traiteurs pour mariage, à gouter des pièces montées et autres wedding cakes  et à éplucher les articles de Mariages Chics à la recherche de bonnes idées. Après tout ce temps passé à l’organiser, votre mariage c’est un peu devenu votre bébé. Vous avez tout fait toute seule et il est hors de question que quelqu’un s’en attribue les mérites.
Pourtant chères brides to be*, si vous voulez profiter pleinement du jour-J, il va falloir apprendre à déléguer. Parce que même s’il est important que vos invités passent une bonne soirée, le but premier c’est quand même que vous ayez le plus beau jour de votre vie et ce n’est pas en passant votre temps à courir derrière le chef cuisinier pour savoir si tout est en ordre que vous y arriverez.

Alors prenez sur vous, laisser dormir la perfectionniste qui est en vous et demandez à des personnes de confiance, de se charger de choses dont vous ne pourrez pas vous occuper vous-même :

 

A votre témoin ou demoiselle d’honneur

Vous avez fait votre checklist et pour parer à toute éventualité vous avez tout prévu : les mouchoirs en cas d’émotion trop forte, le rouge à lèvres pour le raccord maquillage après le bisou des mariés, des pansements au cas où vos chaussures vous feraient des ampoules, sans oublier le téléphone portable en cas de problème, sait-on jamais. Mais est ce que vous avez déjà vu une mariée avec son sac à main en bandoulière ou demander à M. le maire de patienter le temps de répondre à un appel important ? Confiez tout cela à votre témoin. Elle sera à vos côtés tout le temps de la cérémonie et pourra résoudre le moindre de vos problèmes en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

 

A votre maman

Il est 15h20, on est à 10 minutes du début de la cérémonie et tous vos invités sont encore devant la mairie à discuter en attendant l’arrivée des mariés. Vous, pendant ce temps-là, vous êtes cachée à l’arrière de la voiture de votre père à moitié étouffée par une montagne de tulle et de dentelle en attendant que les invités entrent dans la mairie. A ce rythme là, ce petit jeu peut durer longtemps et ce n’est ni vous, qui ne voulez surtout pas que votre futur mari et les invités découvrent votre robe de mariée avant votre entrée, ni votre fiancé, qui est occupé à essayer de déstresser sa maman chérie qui ne se remet toujours pas du mariage de son fils prodigue, qui allez vous en charger. Alors bien avant le jour-J, demandez à votre maman de s’en charger.
Sa mission : orienter toutes les personnes qui attendent devant la mairie ou le lieu de culte vers l’intérieur et s’assurer que tout le monde est à sa place pour lancer le début de la cérémonie.

 

Aux enfants d’honneur

Pour la sortie de la mairie vous avez prévu une grosse quantité de pétales de fleurs de toutes les couleurs. L’effet sera de toute beauté sur les photos. Tout le monde est encore dans la mairie, vous attendez que vos invités soient dehors pour sortir main dans la main avec votre mari tout neuf et c’est à ce moment précis que vous vous rappelez que vous avez oublié de sortir les pétales du coffre de votre voiture. L’effet risque d’être moins spectaculaire. Alors pour éviter de rater votre sortie, confiez aux enfants d’honneur la lourde tâche de distribuer aux invités les pétales de fleurs, confetti ou grains de riz pour qu’ils puissent les lancer sur vous, lors de votre sortie.

 

A votre wedding planner

Avec la quantité de prestataires auxquels vous avez fait appel, le planning de la journée est plus que chargé. Le pâtissier doit passer à 16h00 pour livrer votre wedding cake, le DJ vient à 17h00 pour installer son matériel et la photomobile pour l’animation photobooth arrive à 18h30. Vous, de votre côté, à 16h00 vous passez devant M. le maire, à 16h45 devant M. le curé et à 17h30 vous partez pour la séance photos. Donc à moins que vous ayez le don d’ubiquité, auquel cas vous êtes une petite veinarde, vous ne pourrez pas être là pour les recevoir et vérifier que tout se passe comme prévu. Alors plutôt que d’être préoccupée par ça et risquer de râter la question tant attendue, demandez à une wedding planner de gérer cela à votre place. C’est son métier d’être sur le dos des prestataires pour que tout se passe comme prévu et de leur remonter les bretelles quand quelque chose va de travers afin que vous, vous ne pensiez qu’a passer une belle journée.